Visiter Athènes : mes 22 incontournables à voir et faire !

Marché Central Athènes
Herbert Ortner, CC BY 4.0, via Wikimedia Commons

Quels sont les incontournables d’Athènes ? Que faire et que visiter à Athènes ? J’aurais ici pu écrire un énième TOP 10 des choses à faire à Athènes, mais cela serait revenu à réduire Athènes à un simple objet touristique, ce qui, je trouve, ne lui fait pas honneur.

J’ai donc décidé de m’attaquer à une liste un peu plus exhaustive, qui couvre bien sûr les principales attractions touristiques de la ville (l’Acropole ne manque pas à l’appel), mais qui vous permettra aussi de découvrir sa face cachée et quelques lieux d’exceptions qui, s’ils sont moins connus, vous feront découvrir un Athènes absolument authentique.

Je vous invite donc à découvrir mes 22 incontournables à Athènes, un beau mélange de vieilles pierres et de quartiers branchés !

#1 Le marché central : le ventre d’Athènes

Commençons par un endroit peu connu des touristes, mais qui fait partie des incontournables du « vrai » Athènes : le marché central (Varvakeios Agora).

Marché Central Athènes
Herbert Ortner, CC BY 4.0, via Wikimedia Commons

En Grèce, on aime bien bien manger. En France aussi d’ailleurs, et c’est pourquoi je vous invite à arpenter les allées du marché central d’Athènes pour vous laisser enivrer par les goûts et odeurs que l’on y trouve. Les grands restaurants de la ville y font leurs courses, alors pourquoi pas vous ?

Si vous ne comptez pas faire vos courses, sachez que l’on y trouve aussi de nombreux snacks et stands de vente de nourriture toute prête. Vous pourrez ainsi par exemple déguster un bon plateau de fruits de mer tout frais, accompagné d’une bonne bière grecque et d’une salade tout fraîche.

Le marché central change des attractions touristiques classiques et permet, l’espace de quelques heures, de vous sentir comme un vrai local !

#2 La Lycabette, plus haute colline d’Athènes

Célèbre rocher situé en plein cœur d’Athènes, déposé par la déesse Athéna selon la légende, la Lycabette surplombe la capitale grecque du haut de ses 278 mètres, vous offrant un panorama imprenable du moindre de ses quartiers. Les amoureux de verdure pourront profiter de sa flore riche, tandis que les férus d’histoire auront l’occasion de visiter la chapelle Saint-George située à son sommet.

Si le cœur et la force vous en dit, vous pourrez arpenter la colline de Lycabette pour une balade pédestre sportive, quelque peu facilitée par la présence d’escaliers. Dans le cas contraire, un funiculaire vous déposera dans ses hauteurs, en quelques minutes seulement. Enfin, vous pouvez choisir de vous y rendre en voiture, bien que cela enlève un certain charme à la balade.

Pour profiter au mieux de sa vue imprenable et éviter les chaleurs trop intenses, mieux vaut vous y rendre au lever ou au coucher du soleil, histoire de profiter d’un spectacle inoubliable.

#3 Le quartier de Pláka & Anafiotika : comme un air de Cyclades

Pour sortir des sentiers battus des visites touristiques « traditionnelles », entrez à Pláka, le quartier historique d’Athènes. Situé au pied de l’Acropole, le « quartier des Dieux » séduit par son architecture néo-classique et ses commerces de produits locaux.

Arpentez ses ruelles étroites et venez apprécier son dynamisme, la chaleur de ses habitants et son folklore, notamment grâce à ses danses traditionnelles effectuées en pleine rue. Vous en repartirez, sans nul doute, la tête pleine de souvenirs, que vous pouvez acheter sur place soi dit en passant !

Si le pittoresque de cette visite ne vous suffit pas, poursuivez votre balade vers le quartier d’Anafiotika. Regroupant seulement quelques habitations, ce dernier tient son originalité aux murs blancs et aux volets bleus de ses maisons, telle une carte postale emblématique de la Grèce. Mieux encore, vous pourrez y admirer le panorama grâce à une vue imprenable de la ville d’Athènes.

#4 Les plages d’Athènes : sous les pavés, la plage

Pour profiter d’un brin de soleil, quoi de mieux que de se rendre sur l’une des nombreuses plages que compte la ville d’Athènes. Dispersées autour du lac Vouliagmeni, situé au sud de la capitale, toutes vous offriront un cadre idyllique pour vous éloigner, pour quelques heures, du tumulte de la ville.

Que vous optiez pour la plage de Glyfada, Karouvi, Kokkino Limanaki, qu’importe puisque toutes ont à offrir un paysage éblouissant, avec leur eau turquoise et leur sable fin. Elles vous permettront surtout de vous rafraîchir face aux températures estivales élevées d’Athènes.

Avant de vous y rendre, il est préférable de vous renseigner sur la plage que vous convoitez, la plupart étant privée et regroupant des locaux et touristes pour des rencontres festives. Si vous préférez une ambiance calme et un cadre plus sauvage, préférez les plages situées à l’est d’Athènes, notamment celles de Schinlas ou Marathon, dont l’ambiance est beaucoup plus familiale.

#5 Monastiraki et son marché aux puces : le cœur d’Athènes

Place Monastiraki Athènes
Dennis Heller, CC BY 2.0, via Flickr

Situé en plein cœur d’Athènes, le quartier Monastiraki (avec en son centre la place Monastiraki) est certainement le plus cosmopolite de la ville d’Athènes. S’il accueille une église byzantine qui attirent de nombreux fidèles, il est surtout un emblème du commerce de rue, concentrant des centaines de petits commerces où la négociation est le mot d’ordre.

Marché aux puces Monastiraki

Adeptes de bibelots originaux et d’objets de décoration vintage, vous ne pouvez pas passer à côté du marché aux puces de Monastiraki, organisé chaque dimanche sur la place Avissinas. Celui-ci regorge de trésors insoupçonnés, collectionnés par des brocanteurs et des antiquaires, qui s’amoncellent sur des étals en attendant de trouver l’acheteur qui saura en faire bon usage. Simplement curieux ou fin négociateur, vous devriez prendre plaisir à arpenter ce dédale de livres anciens et de cuivres, à condition de se lever tôt pour faire les meilleures affaires !

#6 Le Jardin national : une oasis de verdure

Si vous pensez que tous les jardins publics se ressemblent et que vous ne pouvez pas être surpris par ce type de visite, allez donc faire un tour au Jardin national d’Athènes. Situé derrière le Parlement Grec, ce jardin aux 15 hectares offre une oasis de verdure pour une pause bien méritée.

Si sa flore est riche, sa faune l’est tout autant, puisqu’il ne sera pas rare de croiser au cœur de ce jardin des paons, des chèvres, des coqs, mais encore des tortues gardées en enclos.

Bien plus qu’un écrin de verdure, le Jardin national accueille, en son centre, le monument du Zappéion, dont l’architecture est typique de la Grèce antique. Celui-ci enferme d’ailleurs une cour intérieure, ouverte aux visiteurs, donnant plus de charme à votre balade en pleine nature. Seul ou en famille, vous auriez tort de passer à côté de ce jardin si riche en surprises !

#7 Vu à la télé : la place Syntagma (et la relève de la garde)

Une fois sortie du Jardin national, pourquoi ne pas vous rendre sur la place Syntagma, située juste à côté ?

Vous connaissez sûrement cette place pour l’avoir vu à la télévision. En effet, c’est souvent ici que les reporters posent leur caméra pour les duplex depuis Athènes quand les problèmes financiers des grecs sont évoqués !

Place Syntagma Parlement Athenes

Place accueillant le Parlement, la place Syntagma est également le lieu de rassemblement pour les grands événements d’Athènes. Elle fait ainsi le lien entre la vie politique, la vie économique, puisqu’elle regroupe les principales enseignes commerciales de la ville, et la vie touristique.

Surprenante par son architecture moderne, composée de blocs massifs de béton à motifs zébrés et de gravures en grec, elle l’est tout autant, si ce n’est plus, par un rituel qui n’est pas sans nous rappeler les traditions britanniques.

Relève de la garde Athènes
Relève de la garde Athènes

En effet, à côté de la tombe du soldat inconnu, la garde est relevé chaque heure par les « Evzones ». Ces gardes présidentiels, à collants blancs, chaussures à pompons et fusil au bras, entament alors à l’unisson une sorte de ballet pour rendre hommage à leurs soldats, ce qui n’est pas pour déplaire aux touristes qui viennent en masse admirer ce spectacle.

#8 Le Musée Benaki de la culture grecque : plus qu’un simple sandwich

Fondé en 1930 par le collectionneur d’art grec Antonis Benakis, le musée Benaki abrite plus de 45 000 objets très variés qui retracent l’histoire du pays. Cette vaste collection, comprenant des œuvres datant pour les plus anciennes de 3000 ans avant notre ère et pour les plus récentes du début du 20ème siècle, est exposée chronologiquement dans les quatre étages d’un magnifique manoir.

Au rez-de-chaussée, les visiteurs peuvent découvrir des objets datant de l’Antiquité grecque (tels que des statuettes, des bustes, et des fragments de vestiges archéologiques), de même que des icônes datant de l’époque byzantine.

Au premier étage, les visiteurs peuvent ensuite admirer la collection post-byzantine (costumes, bijoux, ornements, objets en bois…) avant de passer au deuxième et troisième étage, qui retracent la vie des Grecs pendant la guerre d’indépendance.

Outre cette vaste collection, le musée comprend de nombreuses reconstitutions de décors qui rendent sa visite très immersive et vivante.

Voir mon article sur le Musée Bénaki de la culture grecque

#9 Le très branché quartier de Psyrri

Le quartier de Psyrri est un des lieux les plus populaires et les plus tendances d’Athènes. Quartier occupé au début du 19ème siècle par la communauté bourgeoise, les philosophes et les artistes de la ville, il accueillit le célèbre écrivain grec Alexandros Papadiamantis et le non moins célèbre poète britannique Lord Byron. Psyrri fut ensuite le centre de nombreux trafics (jeux illégaux, vols, drogue…) perpétrés par la mafia locale avant d’être occupé par des familles d’ouvriers.

Ce n’est que depuis une vingtaine d’années que le quartier est redevenu un endroit dynamique, lumineux et vivant. Dans ses rues étroites et ses petites places, les visiteurs peuvent découvrir d’anciennes boutiques d’artisans, des brocantes et admirer les nombreuses œuvres de street art qui décorent leurs murs.

Lieu branché des nuits d’Athènes, Psyrri abrite également de nombreux restaurants, tavernes traditionnelles, bars (certains spécialisés dans la dégustation du ouzo, célèbre boisson alcoolisée grecque à l’anis), cafés et night-clubs.

#10 Le Cimetière du Céramique

Le Cimetière de Kerameikos, aussi nommé Cimetière de Cérmaique est un site archéologique qui comprend de nombreuses tombes richement décorées dont les plus anciennes remontent au 7ème siècle avant notre ère. Un certain nombre de ces stèles réparties sur deux voies sont des copies, les pièces originales étant exposées pour la plupart dans le musée archéologique d’Athènes.

Les gravures ornant les stèles permettent aux visiteurs de découvrir de nombreux aspects de la vie quotidienne des anciens Grecs tels que leurs tenues, leurs coutumes ou leurs métiers. Le site de Kerameikos comprend également un quartier ancien qui était celui des potiers et un musée.

Créé en 1937, ce lieu d’exposition possède quatre salles accueillant des collections organisées de manière thématique et chronologique. Les visiteurs peuvent y découvrir divers objets tels qu’un petit cheval à roulettes, des stèles, des statues funéraires (lion, sphinx, taureau…) et de nombreuses poteries en céramique.

#11 Musée national archéologique d’Athènes : l’après-midi Indiana Jones

Fondé vers la fin du 19ème siècle, le musée archéologique d’Athènes est un des lieux touristiques les plus intéressants de la ville. Il possède la plus grande collection au monde d’objets issus de la Grèce antique.

Musée national archéologique d’Athènes
Lucretius, GFDL, via Wikimedia Commons

Ces œuvres sont exposées sur les deux étages de ce gigantesque bâtiment de 8000 mètres carrés. Sculptures (dont certaines sont gigantesques), fresques, poteries, bijoux, armes, ustensiles, objets précieux en or massif… Que l’on soit simple visiteur ou amateur d’archéologie, on ne peut être que fasciné par la beauté et la diversité des collections proposées qui vont du néolithique à la fin de la période romaine.

Parmi les pièces d’exposition les plus mémorables du lieu, on retiendra : le masque d’or que portait Agamemnon, la statue en bronze d’un cheval chevauché par un jeune cavalier, ou encore celles du dieu Zeus et de la déesse Athéna.

Si la majorité des œuvres exposées appartiennent au monde grec, le musée abrite également des salles contenant des collections égyptiennes, de même que des expositions temporaires.

La machine d’Anticythère
Grb16, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Mon objet favori : la mécanisme d’Anthycère. Mystérieux, inexpliqué, le premier ordinateur de l’histoire soulève bien des questions. On se sent littéralement comme Indiana Jones en découvrant son histoire !

Voir mon article sur le Musée national archéologique d’Athènes

#12 Escapades autour d’Athènes : que de choix !

Delphes, Météores et Cap Sounion figurent parmi les escapades les plus intéressantes à effectuer près d’Athènes.

Érigé au sommet du Mont Parnasse, le site archéologique de Delphes offre une magnifique vue sur la vallée et l’océan. Les visiteurs peuvent y visiter un théâtre, le temple d’Apollon, un stade et le musée de Delphes qui expose les vestiges découverts sur le site.

Météores Monastère
Stathis floros, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Occupé autrefois par des ermites qui vivaient dans ses grottes, le site des Météores accueillit 22 monastères édifiés entre le 14ème et le 16ème siècle. Aujourd’hui, il n’en reste que six, toujours occupés par des nonnes et des moines : Megalo Meteoro, le monastère de Varlaam, le monastère Agios Nikolaos, le couvent Roussano, le monastère Aghia Triada et le monastère Agios Stefanos.

Selon les légendes grecques, le Cap Sounion serait le lieu où le roi Égée, pensant que son fils Thésée avait péri au combat contre le Minotaure, se serait jeté du haut de la falaise. Au sommet du Cap, les visiteurs peuvent visiter un temple aux colonnes de marbre consacré au dieu océanique Poséidon et profiter d’une superbe vue panoramique sur le Golfe de Salamine.

#13 La Bibliothèque d’Hadrien

Bibliothèque d'Hadrien Athènes
Ribouldingue, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Parmi les ruines notables de la ville, il faut bien evidemment citer l’imposante Bibliothèque d’Hadrien.

Construit en l’an 132 de notre ère pour accueillir la gigantesque collection d’ouvrages de l’empereur romain Hadrien (laquelle comptait 20 000 papyrus !), la bibliothèque d’Hadrien était un vaste bâtiment de forme rectangulaire qui s’étendait sur plus de 120 mètres avec une galerie constituée de 100 colonnes, d’où son surnom de „bibliothèque aux cent colonnes“.

Lieu culturel important, elle servit aussi de salle de cours, de lecture, de conférence, de congrès, d’établissement administratif et même de centre commercial. Détruite, puis reconstruite, elle fut ensuite reconvertie en église au 5ème siècle. Il n’en reste aujourd’hui que quelques vestiges : quatre colonnes corinthiennes et un mur en marbre.

#14 L’Agora romaine et la Tour des Vents

Agora romaine Athènes
Andreas Trepte, CC BY-SA 2.5, via Wikimedia Commons

Autre monument historique incontournable à Athènes : L’Agora romaine et la Tour des Vents

Nommée aussi „Forum romain“, l’Agora romaine a été édifiée entre l’an 19 et l’an 11 avant notre ère. Véritable berceau de la démocratie et centre de l’administration athénienne, elle comprenait également un vaste marché installé en son centre, de même que diverses boutiques et des latrines accessibles au public.

Durant l’époque byzantine puis ottomane, l’Agora fut peu à peu transformée en quartier d’habitations avant d’être reconsidérée sur le plan archéologique et touristique au 19ème siècle.

Les visiteurs peuvent visiter sur le site trois monuments incontournables du point de vue touristique : la porte d’Athéna Archegetis aux quatre colonnes, la mosquée de Fethiye Djami construite au 17ème siècle et qui expose temporairement des objets antiques et, enfin, l’incontournable Tour des Vents, une horloge hydraulique octogonale en marbre érigée au 1er siècle avant notre ère par l’ingénieur et astronome Andronicus de Cyrrhus.

#15 Le quartier d’Exarchia : gauche et alternatif

Marre des vieilles pierres et de l’Athènes touristique ? Faites alors un tour dans le quartier d’Exarchia. Ce quartier est un peu le quartier alternatif de la ville, orienté gauche/alternatif. On peut y voir de nombreuses œuvres de street-art et manger dans des restos tendances. Les boutiques alternatives et indépendantes raviront ceux qui veulent voir autre chose que l’Athènes « carte postale ».

Bref, vous y découvrirez un Athènes peu connu, authentique, alternatif et moderne, que peu de touristes ont l’occasion de voir.

#16 La Colline des Muses (et le monument de Philopappos) : splendide vue sur l’Acropole !

Du haut de ses 150 mètres, la colline de Philopappos ou Colline des Muses offre à ses visiteurs une magnifique vue panoramique sur l’Acropole, le Parthénon, la ville d’Athènes, l’océan et le Pirée.

Chaque année, lors du premier jour du Carême, de nombreux Athéniens se rendent au sommet de la colline pour y faire voler leurs cerfs-volants. Le lieu est extrêmement agréable pour les pique-niques et les randonnées au milieu de la végétation et des ruines anciennes.

Au sommet de la colline, les visiteurs peuvent admirer le monument de Philopappos. Cette oeuvre funéraire sculptée dans le marbre et haute d’une douzaine de mètres a été érigée en hommage à un sénateur romain qui fut autrefois bienfaiteur de la ville d’Athènes.

Sur le site de la Colline des Muses, les visiteurs peuvent également visiter la prison du célèbre philosophe Socrate, l’église Agios Dimitrios Loumbardiaris, ainsi que les ruines du sanctuaire des Muses.

#17 Du Fun au Allou Fun Park

Arpenter les rues d‘Athènes du matin au soir, cela peut vite devenir fatiguant ! Faites-vous plaisir avec un petit moment de détente au Allou Fun Park, un parc d’attractions situé en bordure de ville.

Mine de rien, même s’il n’est pas très connu hors Grèce, ce parc d’attraction est le plus grand du pays et propose des attractions plus que sympa, comme plusieurs grand huits ou alors le « Star Flyer », un manège tout public dont les nacelles montent à 72 mètres. La vue sur la ville est impressionnante !

En été, les attractions aquatiques comme les classiques descentes en rondin de bois sauront vous rafraîchir par 35°C. Pour la dose d’adrénaline, l’attraction chute libre de 40 mètres est pas mal. Si vous préférez le calme, faites un tour sur la grande roue – la plus haute de toute la Grèce. Bref, petits et grands y trouveront leur bonheur !

#18 Typiquement Athènes : les bars et restaurants « rooftops »

Si l’on pense tout d’abord à l’Acropole lorsqu’on évoque Athènes, sachez que les bars, restaurants et bistrots « rooftops » ont une grande tradition à Athènes. Pour moi, ils sont incontournables, que ce soit à midi ou le soir.

Pour le brunch, faites un tour au Anglais Athens, avec vue sur la très animée place Monastiraki, où vous pourrez dès le matin observer les touristes s’empressant d’aller à l’Acropole pendant que vous savourez tranquillement vos mets grecs.

À midi, rendez-vous au Loukoumi Bar. Vous n’arrivez pas à le trouver ? Normal ! L’accès est un peu caché : Il vous faudra trouver une petite porte au marché des antiquaires pour y accéder. Une fois en haut, peu de touristes en vue et une carte aux prix très raisonnables – c’est top !

Athènes Bar Rooftop Couleur Locale